Team BMW Motorrad France - Championnat du Monde d'Endurance

BMW Motorrad France

Team BMW Motorrad France - Championnat de France Superbike

Bienvenue sur le site de l'équipe BMW Motorrad engagée en Championnat de France Superbike 2010
Erwan NIGON et Sébastien GIMBERT au guidon du S 1000 RR S1000RR
Damian Cudlin, Sébastien Gimbert, Erwan Nigon sur la BMW S 1000 RR BMW Motorrad du team BMW Motorrad France 99. Retrouvez la S1000RR en endurance pour le championnat du Monde d'Endurance ici.

lundi 2 avril 2012

Deux deuxièmes places pour débuter la saison


Le Mans, France - 1 avril 2012 :
Champion de France Superbike en titre, Sébastien Gimbert a plutôt bien entamé sa nouvelle campagne sur le circuit du Mans qui accueillait ce week-end la première épreuve de la saison tricolore. 
Le pilote de l'équipe BMW Motorrad France  est en effet monté sur le podium à l'arrivée des deux courses qu'il a disputées. Deux fois deuxième derrière Julien Da Costa, Gimbert est reparti de la Sarthe à la deuxième place du classement général avec quarante points inscrits à son compteur.
 
Malgré ce solide résultat, le pilote de la S 1000 RR engagée par BMW Motorrad France avait du mal, au soir de l'épreuve mancelle, à cacher sa déception de n'avoir pas pu jouer la victoire avec Da Costa. La fraîcheur de la piste, qui ne lui a pas permis de rééditer ses chronos de l'an dernier et qui lui a valu une petite chute lors de la dernière séance de qualification, a perturbé le fonctionnement de sa machine, ainsi que le rendement de ses pneumatiques.

Mal parti en première manche, Sébastien Gimbert bouclait le premier tour en huitième position avant de remonter pour passer en deuxième position sous le drapeau à damiers. Plus véloce en l'entame de la seconde course, le pilote de l'équipe BMW Motorrad France ne parvenait malheureusement pas à rester au contact d'un Da Costa en très grande forme. En terminant deux fois deuxième, le champion de France limite toutefois les dégâts. Au soir de la première des huit épreuves de la saison 2012, il ne compte en effet que dix points de retard sur le leader.

La prochaine course se déroulera à la fin du mois sur le circuit de Nogaro. D'ici là, Sébastien Gimbert espère pouvoir effectuer une nouvelle séance de tests afin de poursuivre la mise au point de sa nouvelle BMW S 1000 RR.
 


Sébastien Gimbert : #7 - 2e et 2e
« Globalement, ce premier week-end de course a été plus difficile que ce que j'imaginais. J'ai roulé une seconde moins vite que l'an dernier alors nos adversaires ont, quant à eux, bien progressé. Nous avons une nouvelle moto et il nous reste pas mal de travail de développement à effectuer, notamment avec les pneumatiques. La température de la piste un peu plus fraîche que prévue nous a vraisemblablement joué des tours. J'ai eu du mal à faire fonctionner mes Michelin, et c'est aussi pour cela que je suis tombé lors de la qualification. En première manche, j'ai complètement loupé mon départ. J'ai bouclé le premier tour en huitième position avant de remonter jusqu'à la deuxième place. Je ne pouvais pas espérer mieux, car Julien était vraiment très rapide ce week-end. D'ailleurs, même si je suis mieux parti pour la deuxième course, j'ai eu du mal à tenir la cadence du leader. Je me suis bagarré un moment avec Vincent Philippe, ce dont Julien Da Costa a profité pour s'échapper. Au final, je ne concède que dix points alors que la saison ne fait que commencer. Il n'y a pas le feu, mais il faut néanmoins que l'on travaille d'ici la prochaine épreuve pour améliorer le fonctionnement de la moto avec les pneus. L'ensemble manque d'équilibre sur la longueur d'une course. »


 
Benjamin Michel-Dansac : Team manager
« Au-delà du résultat brut qui n'a rien de déshonorant, ce sont les problèmes que nous avons connus ce week-end qui me laissent une impression d'insatisfaction. Nos adversaires ont beaucoup travaillé, et au Mans ils ont fait mieux que nous. Nous n'avons pas été en mesure de rivaliser avec eux. Nous devons en tirer les leçons. Il faut qu'on bosse d'ici la prochaine course. J'espère pour cela que nous aurons la possibilité d'effectuer une séance d'essais avant l'épreuve de Nogaro, même si l'emploi du temps de Sébastien est bien chargé avec sa participation au Bol d'Or. »