Team BMW Motorrad France - Championnat du Monde d'Endurance

BMW Motorrad France

Team BMW Motorrad France - Championnat de France Superbike

Bienvenue sur le site de l'équipe BMW Motorrad engagée en Championnat de France Superbike 2010
Erwan NIGON et Sébastien GIMBERT au guidon du S 1000 RR S1000RR
Damian Cudlin, Sébastien Gimbert, Erwan Nigon sur la BMW S 1000 RR BMW Motorrad du team BMW Motorrad France 99. Retrouvez la S1000RR en endurance pour le championnat du Monde d'Endurance ici.

dimanche 4 septembre 2011

Champion de France Superbike 2011

BMW Motorrad Champion de France Superbike 2011 !

Avec ce nouveau doublé à Lédenon, le team BMW Motorrad France est assuré de donner à la S 1000 RR son deuxième titre en FSBK: Sébastien dispose en effet de 61 points d'avance sur le 3ème et seulement 51 points restent à prendre au maximum lors de la finale.
Erwan peut cependant encore prétendre au titre car seulement 29 points séparent nos 2 pilotes officiels !


Sébastien Gimbert : « Comme nous arrivons de deux jours d’essais avec la moto d’endurance j’ai du reprendre mes marques car la moto que nous pilotons en Championnat de France est un peu différente. J’étais très à l’aise le deuxième jour pendant les essais qualificatifs la moto était bien réglée l’équipe technique a effectué un superbe travail et je bénéficiais de bons pneumatiques comme à chaque fois ce qui m’a permis de réaliser la pole position aux deux séances qualificatives. La Superpole a été un peu plus compliqué, j’ai eu un adversaire redoutable et même si j’ai donné le meilleur de moi même je n’ai malheureusement pas pu battre Erwan cette fois ci. Je suis un peu déçu d’avoir fini deuxième car le point marqué lors de la superpole est important pour la course au titre mais je restait confiant pour les courses d’aujourd’hui.
Ce matin sous la pluie j’ai été victime d’une chute lors du warm up ce qui est généralement difficile pour le bon déroulement des courses mais mon équipe technique a très bien géré ce contre temps et j’ai pu retrouvé pour la course une excellente moto. Nous n’avons eu qu’une seule course suite à la décision du jury plutôt judicieuse donc il ne fallait pas faire d’erreur surtout sur le choix des pneumatiques. J’ai fait confiance à Michelin pour les pneumatiques et je ne le regrette pas car j’ai pu me donner a 100% grâce à eux et mon équipe technique. J’ai pris un bon départ et cela m’a permis de ne pas être gêné. Je surveillais le panneautage d’Erwan pour savoir s’il me rattrapait et lorsqu’il est remonté deuxième derrière moi j’ai tout fait pour qu’il me double car je préférais être derrière lui et l’attaquer que de me faire porter une attaque. Malheureusement il avait adopté la même technique que moi donc il n’a pas voulu me passer. J’ai du opter pour une autre stratégie qui était de baisser le rythme afin d’économiser mes pneumatiques et de remettre du gaz dans les deux derniers tours ce qui au final a payé même si nerveusement c’était difficile de contenir un pilote talentueux comme Erwan. Je suis très content de cette victoire que je dédie à mon équipe technique qui m’a remonté une moto au top après ma chute et à Michelin pour le choix des pneumatiques ».

Erwan Nigon : « Je me suis senti à l’aise dès les essais libres du vendredi. Mon but était de régler la moto pour les courses que je voulais privilégier. J’ai effectué une simulation de course lors de la première séance qualificative et cela s’est avéré positif. La pluie est intervenue pour le début de la deuxième séance chrono donc les temps effectués n’étaient pas vraiment significatifs. Heureusement la piste a séché pour la superpole ce qui nous a permis d’attaquer. Je réalise le meilleur temps en 1’22’’32 et décroche le point de la superpole. Je suis vraiment content depuis le temps que je me battais avec Sébastien pour cette superpole !
Ma stratégie pour la course était de gagner je ne gère pas les points pour le championnat il n’y a que la gagne qui compte mais je n’ai pas pris un bon départ à la course et je me suis retrouvé quatrième au premier virage. Au début nous étions tous groupés mais j’ai vu Sébastien partir et j’ai du forcer plusieurs tours pour doubler Freddy Foray et Julien Da Costa mais une fois dépassés j’ai pu entamer une remontée sur Sébastien qui avait déjà creusé un écart de six secondes. Je voulais rester derrière lui et le doubler dans le dernier tour mais Sébastien a plus d’un tour dans son sac et je n’ai pas réussi à appliquer ma stratégie. Même si Sébastien a réellement pris une bonne avance au championnat terminer deuxième à cette course est honorable car le plateau superbike est très relevé et bénéficie de pilotes talentueux comme Sébastien, Julien Da Costa et Freddy Foray. Je remercie mon équipe, BMW et Michelin qui nous permettent à chaque épreuve de nous exprimer sur la piste pleinement avec du bon matériel ».

Encore merci à tous pour vos encouragements sur notre page Facebook !
Fin du suspense sur le circuit d'Albi dans 15 jours !